star
newsletter instagram facebook

Le Petit Chaperon rouge est l’un des premiers contes qu’on lit aux enfants, l’un des plus connus. Un conte au charme si envoûtant que des générations d’enfants ont grandi avec lui. C’est celui-là que nous voulons faire entendre à nouveau. Pour la complexité et l’ambivalence des sujets qu’il traverse, aussi denses et noueux que les arbres centenaires, pour l’épaisseur poétique de l’histoire dont la trace perdure en de longs sillons dans nos imaginaires, pour l’imagerie : la forêt profonde, la tâche rouge, le soleil qui éclate dans les canopées sombres.


Mais nous voulons aussi montrer une nouvelle fois Le Petit Chaperon rouge pour faire entendre la version puissante et positive des Frères Grimm dans laquelle cette petite fille qui se promène joyeusement dans la forêt n’est pas imprudente ou naïve mais au contraire vaillante et courageuse, traversant les dangers et retournant le sort. Pour faire entendre ce récit initiatique, qui, par-delà les temps et les générations, magnifie la solidarité féminine et raille les affreux loups méchants. Pour faire redécouvrir ce conte émancipateur, beaucoup plus subversif qu’on ne le pense, qui affirme le droit au mystère, au plaisir, à la liberté et à la peur.


Pour la première fois Das Plateau propose un spectacle tout public. Un spectacle dont l’intensité visuelle et sonore ouvre des paysages sensibles et inédits, à la fois légendaires et quotidiens, imaginaires et familiers, intrigants et rassérénants. Un spectacle envoûtant, créé dans le IN du Festival d'Avignon et salué par le presse, un spectacle d’aujourd’hui pour les enfants de maintenant.

Voir le calendrier et horaires de la tournée 2022-2023

Le Petit Chaperon rouge de Jacob et Wilhelm Grimm
Traduction de Natacha Rimasson-Fertin, Éditions Corti,
Et des fragments de Futur, ancien, fugitif d'Olivier Cadiot 

Mise en scène Céleste Germe
Avec Maëlys Ricordeau et Antoine Oppenheim
et en alternance Pablo Jupin et Lalou Wysocka
Collaboratrice artistique Maëlys Ricordeau
Composition musicale, direction du travail sonore J. Stambach
Scénographie James Brandily
Création vidéo Flavie Trichet-Lespagnol
Dispositif son et vidéo Jérome Tuncer
Création lumières Sébastien Lefèvre
Costumes Sabine Schlemmer
Conseils dramaturgiques Marion Stoufflet
Assistanat à la mise en scène Mathilde Wind
Régie générale et plateau Pablo Simonet
Réalisation des sculptures Julia Morlot et Jérémy Page
Régie son et vidéo Emile Denize
Régie lumière Lila Burdet ou Virginie Watrinet
Suivi construction décor Benjamin Bertrand
Administration, production, diffusion Emilie Henin et Léa Coutel

©Flavie Trichet-Lespagnol

Production Das Plateau
Coproduction et résidence : Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, Le Grand R, Scène nationale de la Roche-sur-Yon
Coproduction Théâtre Nouvelle Génération centre dramatique national (Lyon), Nanterre-Amandiers CDN, La Comédie de Colmar Centre dramatique National Grand Est Alsace, Comédie, Centre dramatique national de Reims, Théâtre Brétigny, scène conventionnée d'intérêt national arts & humanités, Théâtre Gérard Philipe Centre dramatique national de Saint-Denis, La Villette, Paris – Initiatives d’artistes, CRÉA / Festival Momix / Scène conventionnée d’Intérêt National « Art Enfance Jeunesse » (Kingersheim), Théâtre National de Bretagne (Rennes), Le Grand Bleu, Scène conventionnée d’Intérêt National - Art, Enfance et Jeunesse (Lille), Festival d’Avignon
Résidence Ferme du Buisson scène nationale (Noisiel)
Soutiens Fonds de production de la DGCA et le Département du Val-de-Marne (en cours)

                                    
                                                                                                                                                

On est comme dans un vaste jeu d’enfants, qui auraient entre leurs mains tous les moyens du théâtre d’aujourd’hui pour créer leur monde imaginaire. La forêt est infiniment palpitante et profonde, grâce à un dispositif de miroirs sans tain, d’écran et de projections vidéo. Le Chaperon est à la fois une figurine archétypale, de taille réelle, et jouée par une comédienne adulte - Maëlys Ricordeau, excellente à ce jeu. Idem pour le Loup, qu’endosse Antoine Oppenheim. (...) On s’enfonce avec bonheur dans cette forêt-là, où le visible et l’invisible vont main dans la main, au rythme dansant et allègre d’une petite fille intrépide.
Le Monde
                                   
Conte de la sororité. Le passionnant collectif Das Plateau crée Le Petit Chaperon rouge des frères Grimm, dans son premier spectacle jeune public, soulignant sa portée féministe et magnifiant son univers visuel. (...) On découvre ici des artistes pour qui la création d'une pièce jeune public est au moins aussi importante qu'une pièce habituelle.
Les Inrockuptibles

                                   

Tout, dans ce spectacle sombre et lumineux à la fois, est remarquable de délicatesse et d’intelligence. (…) A l’aune de la révolution sociétale à l’œuvre, à l’heure où il est temps d’élever nos enfants en conscience, ce spectacle d’une beauté époustouflante invite à repenser les récits que l’on transmet et souffle un vent régénérant.
Sceneweb 

                                   

Festival d'Avignon IN - Avec ce spectacle jeune public, la metteuse en scène Céleste Germe signe l'une des propositions visuelles les plus enlevées de la sélection.
L'oeil d'Olivier  

                                   

Le Petit Chaperon rouge, le grand spectacle de Das Plateau. Qu'allait faire ce collectif si proche des arts visuels du célèbre conte des Grimm ? Et bien une oeuvre d'art vivante. Énorme coup de coeur pour ce Chaperon (...) C'est d'une puissance ïnouie.
Toute la culture 

                                   

Si la morale de l'histoire et la manière dont Antoine Oppenheim et Maëlys Ricordeau la racontent sont joyeuses, la façon de la camper est magnifique. Les images de Flavie Trichet-Lespagnol sont sublimes et l'impression de magie que font naître les talents réunis de Jacob Stambach (musique), James Brandily (scénographie), Sébastien Lefèvre (lumière) et Jérôme Tuncer (son et vidéo), est sidérante. L'ensemble compose un spectacle éblouissant et jubilatoire.
La Terrasse

                                   

Les différentes dimensions s'entremêlent et c'est pourtant très clair. Le trouble, les sentiments mêlés, la confusion des mondes, les glissements de l'ombre à la lumière, le grave et le léger... tout cela exprime de façon merveilleuse dans les scènes de forêt qui révèlent la dimension proprement extraordinaire de cet espace du sauvage et des tentations.
Paris Mômes 

                                   

Un Chaperon extrêmement esthétique, qui porte loin dans les limbes le conte des frères Grimm, au coeur de nos fantasmes et de nos peurs d'enfants.
Inferno Magazine 

                                   

Voici un spectacle épuré, magnifique, presque grandiloquent dans le raffinement qui comblera également les adultes.
Théâtral Magazine 

                                   

On trouve souvent des petits bijoux parmi les propositions jeune public du Festival d'Avignon. C'est le cas du Petit Chaperon rouge de la compagnie Das Plateau.
La Provence 

                                   

Lire la revue de presse complète