Cosmos
Théâtre × répertoire

COSMOS

Cie Haut et Court × Joris Mathieu

Un jour je vous raconterai une autre aventure extraordinaire ...

Cosmos, le roman de Witold Gombrowicz, prend comme point de départ la découverte d'un moineau pendu à un fil dans un arbre. Confronté à cette vision pourtant insignifiante, qu'il ne peut ni expliquer, ni oublier, le narrateur glisse peu à peu à la dérive dans un monde fait de spéculations et d'interprétations subjectives. En quelque sorte c'est le regard du personnage qui fabrique la fiction, qui rend les choses extraordinaires. D'un petit rien, son œil  tire tout un monde.
En bien des points, le Théâtre me fait penser au moineau pendu.
Sous nos yeux il se balance, devient objet de curiosité, réclame du sens. Ce sens, seul le regard du spectateur peut l'offrir. Le Théâtre, au-delà de l'expérience sensible, est aussi cet art de l'in-immédiat, un moineau fragile qu'on doit défendre contre les assauts de la rationalité. Il faut savoir le contempler sans avoir peur du Rien et du temps qui passe. Il faut se laisser surprendre par les paysages inconnus qui naissent dans cet espace vide que l'on nomme parfois abusivement l'ennui. A l'instar du moineau, le Théâtre n'est pas là pour nous dire ce que l'on doit comprendre, mais pour nous alerter : le sens est à créer. Nous les humains, sommes des machines à produire du sens et de l'imaginaire. Objectivement, le théâtre n'existe pas, il apparaît en chacun. C'est dans cette troisième dimension, dans cette relation singulière qui doit autant à la scène, qu'à ceux qui regardent, que naît la création. 
Joris Mathieu

EXTRAITS DE PRESSE

« Oh là là, une adaptation de roman ? D'un auteur polonais ? De l'auteur de la pornographie de surcroît ? Est-ce bien raisonnable ? Si à l'heure de consulter les programmes de théâtre vous vous posez ce genre de questions : n'hésitez plus : Cosmos n'est pas qu'un spectacle, c'est une expérience. On en sort (mais justement le verbe n'est pas tellement adapté) plein d'interrogations que l'on ne peut écarter, de visions obsédantes. L'oeil et l'esprit sont aux aguets comme après un film de David Lynch, une nouvelle de Borgès ou Cortazar. Et de fait face à la nouvelle création de Joris Mathieu, l'on pense à mille et un livres, alors que ce que l'on a vu ne ressemble à aucun. Cosmos est bien plus qu'une adaptation. Car l'expérience qu'offre le spectacle ressemble à celles que dépeignent Marcel Proust ou Maurice Blanchot quand ils élaborent une phénoménologie de l'instant. Elle nous arrache à l'instant, nous happe, nous situe au-delà ou en deçà de la compréhension. (...) C'est d'ailleurs un autre des charmes du spectacle que de nous confronter à ce qui dépasse notre intelligence. Comme le narrateur, nous pourrions murmurer : «Je sais que quelque chose m'échappe ».
Stimulant, dérangeant, fascinant : tel est le nouveau spectacle de la compagnie Haut et Court, Cosmos. Labyrinthe de signes, jeu sur nos perceptions, cette adaptation poétique du roman éponyme de Witold Gombrowicz n'a pas fini de nous hanter. Cosmos est une mécanique diabolique, une œuvre à savourer, un ravissement pour l'oeil, et un rébus indéchiffrable pour l'esprit. »
Laura Plas – Les 3 coups

« Dans le paysage théâtral français Joris Mathieu occupe une place singulière, en marge des productions courantes. (…) Avec lui le réel (fictionnel ou romanesque), traité de manière onirique, est toujours mis à la question et au bout du compte, c'est la place, et la vison du spectateur qui est interrogée. Cela donne des spectacles qui sont, plastiquement, de toute beauté, d'un dessin qui pour être proche de la perfection, n'en demeure pas moins extrêmement troublant. (...) Il y a une adéquation parfaite entre l'écriture de Gombrowicz et l'univers de Joris Mathieu. Avec une même attention portée aux petits riens de l'existence, infimes anomalies, qui finissent, à force de ressassement, par plonger le spectateur dans un abîme dont il ne peut s'extirper sans dégâts. Les phrases de Gombrowicz sont comme jetées au visage du lecteur. Joris Mathieu les relaye immédiatement, visuellement, crée un univers fantasmagorique, plongeant le spectateur dans un trouble profond. (…) Cela pourrait s'apparenter à une quête, mais une quête immobile avec retour au même. Dans ce Cosmos, comme dans tout bon roman policier, les personnages tentent d' «organiser le chaos». Le spectateur lui est envoûté. »
Jean-Pierre Han – Magazine La scène

« A partir d'indices aussi minces que fascinants, Gombrowicz construit un roman qui semble policier, une enquête faites d'égarements, de fantasmes. Il est conseillé au lecteur de ne pas chercher le coupable, (il n'y en a pas ou il y en a trop), mais de se laisser aller, de se lover dans l'écriture qui use de plusieurs registres : récit de voyage, journal intime, chronique sociale dans un huis-clos, roman fantastique, récit micro-sadien. On pourrait en dire tout autant du spectacle de Joris Mathieu, qui suit pas à pas le roman, et met à son service, sa science oculaire et sonore du plateau : film, vidéo, lumières irisées, lévitation de l'espace, voix off très prenantes, loupe grossissante, et tournette où les personnages se figent comme les chevaux de bois d'un manège ou marchent à contre-courant. Le salon, les repas en familles, les points d'ancrage que sont les lèvres, les jambes, une flèche que forme la fissure d'un mur, une théière, et l'oiseau pendu, nous entraînent dans des méandres où il vaut mieux se perdre. (…) Le spectacle retombe sur ses pas, volontairement incertains, marchant sur un sol qui ne cesse de se dérober, lorsque le voyageur, observateur et rêveur revient au premier plan. Joris Mathieu laisse à sa voix off le soin de dire le magnifique final de l'histoire, où les mots de Witold sont comme enrayés et butent sur leur redite, laissant à son tour au lecteur, au spectateur, le soin de noyer, ou manger le poisson de la confusion. »
Jean-Pierre Thibaudat – Rue 89, Théâtre et Ballagan   

« (...)Dans le roman de Witold Gombrowicz Des signes étranges se nouent les uns aux autres dans la tête du narrateur pour former une sorte de cosmos mental Cet univers convient parfaitement à Joris Mathieu Son théâtre multiplie les images numériques, mêle le virtuel et le charnel, le récit et le rêve. Le spectateur se perd dans ces représentations, se laisse hypnotiser par elles, même quand les acteurs en chair et en os le ramènent a une histoire policière plus tangible. (…) »
Sylviane Bernard-Gresh - Télérama

« Joris Mathieu se livre à un formidable travail de composition, où l'expression plastique prend la première place. De longs tableaux profonds, des évocations de Gustave Moreau ou de Klimt plongent le public dans les limbes de l'imaginaire. Le plateau, vaste disque en mouvement égrène les personnages marionnettes dans ce grand cirque musical. (…) Les comédiens sont les acteurs d'un drame qui a déjà eu lieu, comme habités par une faute des origines. Toujours observés, ils ne cessent de se dérober et de dissimuler un mystère effrayant, sans jamais, cependant, troubler ce lent déplacement de la terre sur son axe.
Cosmos est un spectacle troublant, qui frappe l'esprit par cette maîtrise artistique, visuelle, sonore, comme la création d'un monde en soi, à la limite du genre théâtral. »
Sandrine Gaillard – Froggy's Delight

« (…) Complexité du monde et fluctuations de la frontière entre objectivité et subjectivité, la scénographie est pensée à la manière d'une immense machine à jouer où chaque détail est défini avec une précision infinie. La compagnie Haut et Court joue donc avec la fusion des genres pour un théâtre des limites, une exploration des méandres introspectifs. Servis par le jeu remarquable des comédiens, rigoureusement dirigés, les subtils rouages meuvent un inquiétant kaléidoscope, magique limon tournoyant, qui nous propulse dans un cosmos étourdissant de sens. Une aventure passionnante et exigeante en somme. A ne pas rater ! »
Dominika Waszkiewicz – Un Fauteuil pour l'orchestre

Distribution

Adaptation et mise en scène Joris Mathieu
D’après le roman Cosmos de Witold Gombrowicz
traduction Georges Sédir
Interprétation Philippe Chareyron, Vincent Hermano / Franck Gazal, Rémi Rauzier, Marion Talotti, Line Wiblé
Scénographie Nicolas Boudier, Joris Mathieu
Musique Nicolas Thévenet
Lumières  Nicolas Boudier
Création vidéo Loïc Bontems, Siegfried Marque
Régie Plateau  Rodolphe Moreira
Administration Olivier Bernard
Diffusion, production Claire Lonchampt-Fine, Jean-Baptiste Pasquier (bureau Formart)
avec la complicité ineffaçable de Philippe Puigserver 

Production

Cosmos est un spectacle de la Compagnie Haut et Court, coproduit par la Compagnie Haut et Court, Le Trident, Scène nationale de Cherbourg-Octeville, la Comédie de Saint-Etienne, la Comédie de Caen - CDN de Normandie, L’ARC, Scène nationale du Creusot, Les Célestins de Lyon, L’espace Jean Legendre de Compiègne, Le nouveau Relax de Chaumont, La Méridienne de Lunéville, les Théâtres Sorano Jules Julien de Toulouse.
Création en avant-première le 4 novembre 2013 au Trident, Scène Nationale de Cherbourg-Octeville, puis à Paris du 12 novembre au 7 décembre 2013 au Théâtre Monfort en partenariat avec le Théâtre de la Ville.
La compagnie Haut et Court est conventionnée par La DRAC et la Région Rhône-Alpes. 
Avec le soutien de l'INSTITUT FRANÇAIS, de la Spedidam, de l'Adami et de la Ville de Lyon.  Avec la participation du DICRéAM Ministère de la culture et de la communication, CNC, CNL.
Joris Mathieu est un artiste « familier » de l’Arc – Scène nationale du Creusot.

Dates passées
  • le 28 mars 2015 › Bron RVBn - Festival des Arts numériques, Espace Albert Camus (Bron)
  • Bron RVBn - Festival des Arts numériques, Espace Albert Camus (Bron)

  • du 17 au 19 mars 2015 › TU Nantes (Nantes)
  • TU Nantes (Nantes)

  • du 11 au 12 mars 2015 › Le Grand R, scène nationale de La Roche-Sur-Yon (La Roche sur Yon)
  • Le Grand R, scène nationale de La Roche-Sur-Yon (La Roche sur Yon)

  • le 03 décembre 2014 › Theatre de Bourg-en-Bresse (Bourg en Bresse)
  • Theatre de Bourg-en-Bresse (Bourg en Bresse)
    www.theatre-bourg.com

  • du 07 au 08 novembre 2014 › The 3rd International Theatrical Festival of World Classics (Lodz - Pologne)
  • The 3rd International Theatrical Festival of World Classics (Lodz - Pologne)

  • le 20 mai 2014 › Théâtre de l'Archipel, scéne nationale (Perpignan)
  • Théâtre de l'Archipel, scéne nationale (Perpignan)
    http://www.theatredelarchipel.org - 04 68 66 33 54

  • le 16 mai 2014 › La Méridienne (Lunéville)
  • La Méridienne (Lunéville)

  • du 23 au 24 avril 2014 › Théâtre Sorano (Toulouse)
  • Théâtre Sorano (Toulouse)
    http://sorano-julesjulien.toulouse.fr/ - 05 81 917 919

  • du 08 au 10 avril 2014 › La Comédie de Saint-Etienne (Saint-Etienne)
  • La Comédie de Saint-Etienne (Saint-Etienne)
    http://www.comedie-de-saint-etienne.fr/ - 04 77 25 01 24

  • le 01 avril 2014 › Espace Jean Legendre - Théâtre de Compiègne (Compiègne)
  • Espace Jean Legendre - Théâtre de Compiègne (Compiègne)
    http://www.espacejeanlegendre.com/ - 03 44 92 76 76

  • du 26 au 27 mars 2014 › Le Nouveau Relax (Chaumont)
  • Le Nouveau Relax (Chaumont)
    http://www.ville-chaumont.fr/lenouveaurelax/index.html - 03 25 01 68 80

  • le 12 mars 2014 › L'Arc, scène nationale du Creusot (Le Creusot)
  • L'Arc, scène nationale du Creusot (Le Creusot)
    http://www.larcscenenationale.fr/ - 03 85 55 13 11

  • du 25 février au 01 mars 2014 › Théâtre des Célestins (Lyon)
  • Théâtre des Célestins (Lyon)
    04 72 77 40 00

  • du 11 au 13 février 2014 › L’Hexagone, scène nationale (Meylan)
  • L’Hexagone, scène nationale (Meylan)
    http://www.theatre-hexagone.eu - 04 76 90 00 45

  • du 28 au 31 janvier 2014 › La comédie de Caen - CDN (Caen)
  • La comédie de Caen - CDN (Caen)
    www.comediedecaen.com/‎ - 02 31 46 27 29

  • du 15 au 18 janvier 2014 › Le Trident (Cherbourg)
  • Le Trident (Cherbourg)
    www.trident-sn.com/‎ - 02 33 88 55 55

  • le 17 décembre 2013 › Scènes du Jura (Lons-le-saunier)
  • Scènes du Jura (Lons-le-saunier)
    www.scenesdujura.com/

  • du 12 novembre au 07 décembre 2013 › Le Monfort (Paris)
  • Le Monfort (Paris)
    http://www.lemonfort.fr/ - 01 56 08 33 88

  • le 04 novembre 2013 › Le Trident (Cherbourg)
  • Le Trident (Cherbourg)
    www.trident-sn.com/‎ - 02 33 88 55 55